mardi 21 avril 2009

Comme sur une balançoire

La revoilà Oliva Ruiz, mon petit porte-bonheur puisque le nom de ce blog est tiré d'une de ses chansons.

Elle nous revient telle une météore sur une balançoire, difficile de ne pas en parler pour ce Gloomy tuesday.

J'ai écouté son album que tout le monde s'accorde à reconnaître comme meilleur que les deux précédents qui étaient déjà très bien, à condition d'apprécier la chanteuse.

Personnellement, j'adore le premier single, Elle panique. Le texte a juste le piquant que j'aime chez Olivia Ruiz, sa folie douce et parfois furieuse. J'y retrouve une interprète gouailleuse et mutine, des textes à la limite d'un argot à la fois suranné et actuel. Il n'y a que la structure musicale de la chanson qui me laisse perplexe. Parfois ça sonne vide, parfois ça sonne trop plein. Mais Olivia Ruiz habite l'ensemble avec cohérence.

Quant à l'album, il jouit d'une production foisonnante, inventive et joyeuse, un peu lourdingue parfois, qui au final est un vrai bonheur et s'accorde parfaitement avec les velléités punk de la demoiselle.

Je vous recommande tout spécialement le texte amoureux des Crêpes aux champignons.


Olivia Ruiz - Miss Meteores - Teaser 3
envoyé par Olivia-Ruiz

1 commentaire:

BritBrit a dit…

J'ai eu la chance de voir Olivia Ruiz en concert lors de la tournée de son premier album et elle est extraordinaire. Pleine d'énergie, pétillante à souhait, elle état même venue se fondre dans la foule après le concert pour boire un verre en toute simplicité.

Ce qui était drôle, c'est que les gens ne l'ont même pas "bousculée", ne l'ont pas harcelé avec des autographes. Ils étaient dans le même état d'esprit : zen et joyeux !

Une erreur est survenue dans ce gadget