dimanche 6 décembre 2009

Turbulences over our heads

Exigeant, intransigeant, méticuleux, limite intello mais sans la prétention qui va avec, David Cronenberg n'a de cesse de fouiller, fourrager dans les profondeurs humaines, là où c'est un peu dégueulasse, là où ça fait mal, très mal. Ses films, bien que profonds et souvent très intelligents, sont accessibles, regardables sans prise de tête et malgré tout grand public.

Tout cela pour prévenir que ce soir, ça ne rigole plus. Nous passons aux choses sérieuses, la vitesse supérieure du sexe grâce à la David Cronenberg touch. Ce soir, le sexe devient sérieux, méticuleux, intransigeant limite intello sans jamais être rabat-joie.

Car ce soir.... je vous propose :

- une montée, puis une descente, puis une remontée d'escalier
- un sautage de string
- des noms d'oiseau
- des jambes de blonde
- des taloches et pour une fois, c'est pas celui qu'on croit qui les donne
- les fesses de Viggo Mortensen... et déjà rien que ça, j'avais même pas besoin de vous parler de ce qui précède.

A History of Violence
, comme son titre ne l'indique pas, ou l'indique c'est selon la traduction, analyse une poussée de violence dans le quotidien d'un homme tranquille, de sa famille, d'une ville. La sexualité n'échappe pas à cette éruption dans une scène anthologique.


2 commentaires:

OUM LINA a dit…

Tellement réaliste! L'homme dominé par son instinct primaire! omme quoi le sexe et l'amour n'ont rien a voir

Cédric suzanne a dit…

Oups !!
Il fait chaud sur cette page.

Une erreur est survenue dans ce gadget