vendredi 12 mars 2010

Salah Hamouri : 5 ans ça suffit

Le 13 mars 2010, cela fera cinq ans jour pour jour que le Franco-Palestinien Salah Hamouri est en prison en Israël, jugé par un tribunal militaire sur la base d'une suspicion d'attentat. Seul fait avéré, le jeune homme, âgé de 19 ans à l'époque, était passé devant le domicile d'un extrémiste israélien de droite. Aucune preuve. Pour charger le dossier, il a également été accusé d'appartenir au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), assimilé à une organisation terroriste. Dans un premier temps, Salah Hamouri a clamé son innocence.

Pour échapper à une peine de prison de 14 ans dont le menaçaient les juges militaires, et sur les conseils de son avocat, Salah Hamouri a plaidé coupable et a été condamné à 7 ans de prison. Un plaider coupable qui permet à la justice israélienne de refuser sa libération anticipée pour "bonne conduite".

Aujourd'hui, la diplomatie française se cache derrière ce plaider coupable pour en faire le minimum concernant notre compatriote. Alors que le Président de la République, Nicolas Sarkozy, s'était donné pour mission "d'aller chercher tous les Français condamnés à travers le monde", il semble qu'être Français ET Palestinien pose un sérieux problème à la diplomatie française soucieuse de ses bonnes relations avec l'Etat israélien. De même, le Président Sarkozy n'a toujours pas daigné recevoir la mère de Salah Hamouri, Denise Hamouri, ce qui aurait pourtant constitué un signal fort à l'attention de l'Etat israélien.

A l'appel du Comité national de soutien parisien à Salah Hamouri, un rassemblement silencieux est prévu
le samedi 13 mars 2010
place de l'Hôtel de Ville à Paris
de 15h00 à 16h00

afin d'adresser un message de solidarité à Salah Hamouri à qui nous reconnaissons le statut de prisonnier politique.

Venez !





in : The world is crying out loud

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget