lundi 12 juillet 2010

Hail from ma discothèque (2)

Si le silence pouvait parler, il aurait sûrement la voix de Carla Picchiantano.

Groupe indie formé en 1993, étrangement français malgré son emploi fréquent de la langue de Shakespeare, Speaking Silence est difficilement classable. A cheval sur les Heavenly voices et le gothique, on lui reconnaît une filiation certaine avec le groupe Cocteau Twins. Une ambiance éthérée, riche en arrangements.

Le duo, formé de Carla Picchiantano donc et d'Alain Grandière, a jusqu'ici donné naissance à trois albums, Insides (1999), The Twilight World (2002) après un premier LP éponyme autoproduit en 1994. Speaking Silence apparaît également dans de nombreuses compilations.

Difficile de trouver leur trace sur le web, à part quelques vidéos si vous consentez à regarder une pochette de disque pendant sept minutes.



Et un live d'une mauvaise qualité sonore.



Sinon vous avez toujours la solution de vous rabattre sur les sites asiatiques où l'on trouve notamment leur très beau et nébuleux premier album en écoute.

Le myspace de Speaking Silence.



in: Gloomy monday

8 commentaires:

Henri a dit…

Ça m'intrigue ça... parce que ça passe quand même vachement pour un générique de manga, tout en ayant justement une dimension un peu plus à la Within Temptation ou des bricoles comme ça.

Je suis pas hyper fan, mais j'ai tout écouté jusqu'au bout, je sais pas trop bien pourquoi...

(Voilà, premier commentaire, finalement pour pas dire grand chose, huhu).

Angelina a dit…

Merci Henri pour ces lignes.
Je vois tout à fait pourquoi, moi, tu es resté jusqu'au bout...

Si tu es toujours intrigué, tu peux toujours aller écouter le 1er album là :

http://music.sogou.com/singer/fa/detailAlbum_speaking%20silence!!speak%20in%20silence.html

Je te conseille "But he believes in me", aérien et même vertigineux.

Mirsad a dit…

Es-tu aller voir le film " Tournée" de Mathieu Amalric? Tu devrais l'aimer à cause du leitmotiv du héros qui réclame sans cesse qu'on éteigne télés et musiques dans tous les halls d'hôtel où il passe avec sa troupe de femmes rondes et légères...

Angelina a dit…

Pas encore, mais ça m'intrigue...

Mirsad a dit…

film très décalé... femmes rondes sensuelles... temps suspendu... à la recherche du silence perdu...

Angelina a dit…

ça ne m'intrigue plus, ça me démange !...

IansOlo a dit…

Tu as tout de même de drôle de goûts musicaux ;-)

Angelina a dit…

Ah ben je te retourne le compliment...! (nan, j'rigole)

Une erreur est survenue dans ce gadget