lundi 19 juillet 2010

Hail from ma discothèque (3)

Dans ma discothèque, cette semaine, je suis tombée sur un CD qui regroupait les BO de deux films mis en musique par Art Blakey et ses Jazz Messengers. Des femmes disparaissent d'Edouard Molinaro et Les Tricheurs de Marcel Carné, film culte pour la génération pré-sixties.


Pas vu le premier qui évoque (déjà) les réseaux de prostitution internationaux avec Robert Hossein et Magali Noël mais le deuxième est bien sûr incontournable, même s'il a un peu (beaucoup) vieilli. Les deux films datent de 1958.

Je ne suis pas une grande connaisseuse de jazz, ni même connaisseuse tout court, mais j'adore écouter quand je tombe dessus. Et il se trouve que nombre de films des années 50-60 ont flirté avec cette musique. La BO reste, à mon avis, l'un des moyens idéaux pour s'initier à un genre musical qu'on ne connaît pas.







in: Gloomy monday

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget