lundi 23 août 2010

Hail from ma discothèque (8)

Je ne possède qu'un album de ce groupe, trouvé sans le chercher à Manchester, acheté pour ce nom qui évoquait une James Bond girl et qui résonnait comme un gros mot pour tous mes amis anglais à qui je le montrais.

Dial M for Motherfucker


Pussy Galore, c'est du bon vrai rock indépendant américain, c'est un son sale et brouillon, c'est Jon Spencer qui a fondé depuis le Jon Spencer Blues Explosion et Boss Hog avec sa femme Cristina.

J'aime pas.

J'adore.









in: Gloomy monday

2 commentaires:

r1 a dit…

Voilà une preuve de bon goût qui vous honore.

Angelina a dit…

Je me trompe rarement dans mes demandes d'ami.

Une erreur est survenue dans ce gadget