vendredi 29 octobre 2010

Qui-vive !

Clichés, phrases sur le vif, slogans, humeurs... pour résumer une journée qui se répète encore et encore depuis deux mois. Comme un jour sans fin...



© Martial Denais
« Ne Besson pas notre froc ! »
Un commentateur de Cassandre

© Martial Denais


« Sarkozy vient de dire qu'il comprend les "inquiétudes" des Français. Il a tout faux. Ce n'était pas le bruit de l'inquiétude qu'ion a entendu dans la rue, mais celui de la colère. Une colère qui finira par l'attraper. »




© Martial Denais




« Si le plus grand nombre des esclaves salariés morflent comme des larbins tout en pleurnichant sur leurs minables vies, ils n’ont qu’à se ressembler ! »
Vivito (lecteur de Bakchich)
.


© Martial Denais


« Pour que le système change vraiment, il faut que les travailleurs se fâchent. »
David Harvey, géographe britannique
et théoricien marxiste, in Article XI.



© Martial Denais


« Conscients d’être les futures victimes d’un système économique qui condamnera la plupart d’entre eux à la précarité, les lycéens et les étudiants ont commencé à investir les rues. Malgré les ricanements et les indignations de ceux qui estiment qu’ils n’ont rien à y faire et qu’ils sont manipulés. »




© Martial Denais


« Un gendarme gauchiste! Qui a été en fac. Qui a peut-être caillassé du CRS en son temps. Qui accepte les ordres et la hiérarchie, parce qu'il a signé pour ça, mais qui croit encore à la police de proximité, à la marge de manœuvre infime, mais réelle que tout ordre laisse toujours dans son interprétation. Une étincelle d'humanité de plus à ma patiente collection.
Une raison de plus d'espérer, de croire en l'humanité.
Et en la légitimité intrinsèque de la lutte.
»




© Martial Denais
« Le mouvement ne s’arrête pas. Ca en bouche un coin à tous les arrogants qui veulent gouverner contre le peuple ou s’en mettre plein les poches sur le dos des travailleurs… Les médias annonçaient depuis quelques jours la cassure de l’unité syndicale. Raté : deux nouvelles journées d’action unitaire sont lancées, jeudi prochain et le 6 novembre. »
Clémentine Autain




© Martial Denais




« "C'est pas fini", me dira un Ukrainien, travailleur sans papiers. "Car Sarkozy, il va trop loin. Il faut le dire." »
Médiapart




© Martial Denais






in: Big event little summary

3 commentaires:

Hélène a dit…

superbe

Parisii a dit…

j aime beaucoup sincerement

Angelina a dit…

Merci ! Tout le talent de ce billet ne me revient pas.

Une erreur est survenue dans ce gadget