dimanche 5 juin 2011

Les siens from Grégory H.

Les seins. Avant d'être gros, petits, lourds ou durs, ils sont bandants ou pas. Ceux-là le sont. C'est leur fonction, ils le disent. Sortis du tissu, ils se jettent à l'assaut de l'autre : ronds, fiers, volumineux et légers. Parfaitement détachés du corps maigre, ils sont parcourus par les ruisseaux rouges de la vie qui tranchent sur la blancheur innocente.

A leur extrémité, un rond de cuir lustré, café flamboyant, domine sans modestie, affiche son désir. Sa taille est idéale, ni grain de sable, ni nénuphar. Sa couleur foncée et chaude est rare, unique. Indépendants l'un de l'autre malgré leur gémellité, ils voyagent au gré de la main. Le sillon qui les sépare laisse apparaître la matière osseuse qui valorise les deux sphères cotonneuses. Alléluia.



...








in: The closer I get

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget