lundi 7 novembre 2011

Mécanique orange

Y a des jours comme ça où il y a de petites semaines. La semaine dernière en était une, mais celle-ci s'annonce morubulante grâce à Lucas qui donne le ton et à un Gloomy Monday right from hell.






40 ans après, où en est-on ?

Les vagues de violence de ces dernières décennies n'ont pas suffit à transformer la société au point quelle ressemble à celle décrite dans le livre d'Anthony Burgess et le film de Kubrick. Heureusement me direz-vous. Pourquoi voir ou revoir ce film qui a tout de même été considéré comme l'un des plus violents jamais réalisé ?

Bien qu'il ait un peu vieilli, le thème reste très actuel, ensuite, un réel plaisir de voir un film avec les deuxième et troisième mouvements de la 9ème du grand Ludwig Van et les répliques cultes et malsaines à souhait qui maintiennent le spectateur dans un état d'excitation à demi dégoûté.

"C'est chaleureux comme une giclée de sang, c'est doux comme une bourgeoise à qui on a rendu une visite surprise et à qui on fait découvrir les joie du Ca-Va-Ca-Vient, c'est une merveille..."



in: Gloomy monday

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget