mardi 14 février 2012

L'éternel féminin

from Serge

Des yeux de diablesse
Perlés de tendresse,
Noyés dans un soupçon de ciel bleu vertueux ;
Une belle en éclipse,
Pupille de l’astre solaire.
Une demoiselle sulfureuse,
Magnifique dans son décolleté satin.
Elle a la splendeur des nuits sans fin.
Brillante,
Pétillante d’arrogance,
Elle affirme sa noblesse
Du haut de ses divins printemps.
Une déprime un goût d’abîme,
Dommage les fleurs ont peur du vide !
J’offre un vase cristal en contenant
Et la fraicheur d’une eau pluie fine.
Souvent la maturité
Rend les femmes plus délectables,
Moins vulnérables
Plus agréables
Plus sociables
Et plus jouissives.
Oui vous êtes un délice
Une fièvre en mots complices.
L’éternel féminin
La volupté
Dans un jeu de lacets
Emmêlé autour d’un petit collier d’or fin.
Un baiser sur vos lèvres de poupée
Et vos yeux immensité.
Vous aimer est si facile,
Moi je m’incline
Devant votre simple majesté…


Serge Magnat vient d'éditer son premier recueil de poèmes aux éditions Edilivre. Il est intitulé Demoiselle et vous y trouverez de nombreux autres poèmes dédié aux femmes.



in: La part du fabulateur

1 commentaire:

Angelina a dit…

Ne ratez pas la contre Saint-Valentin tout à l'heure sur http://mespetitesfables.blogspot.com/

Une erreur est survenue dans ce gadget