lundi 23 juillet 2007

Jimi Hendrix à Monterey

Chose promise, chose due. Et deux en un pour une photo de Brian Jones en compagnie de Jimi Hendrix au festival de Monterey. Brian Jones irradie de sa beauté solaire, comme l’antithèse du vénéneux Keith Richards.

J’ai appelé Jimi Hendrix l’alien. Il est plus que ça. Électrisant, mesmérien, attirant, il bouge, il chante, il émet des sons distordus à la limite du supportable, qu'il ne franchit jamais… mais des sons ensorcelants, entêtants et comme nimbés de magie.

Je n’avais vu que des extraits de ce concert à Monterey : lorsqu’il joue avec les dents, lorsqu’il mime une copulation avec sa guitare, lorsqu’il y met le feu… mais je n’avais jamais vu Hendrix dans la continuité d’un concert, ni même d’une chanson je crois bien. Ainsi j’ai pu découvrir à quel point il était beau et charismatique, à quel point chanter et mâchouiller un chewing-gum en même temps ne le dérangeait pas. J’ai pu l’entendre s’adresser au public et découvrir sa version live de "Wild Thing". Grâce à lui, les paroles de la chanson des Troggs prennent toute leur dimension.

Jimi plays Monterey


in : Angelina's musical fantasy

1 commentaire:

Oum a dit…

I love Jimmy!!

Une erreur est survenue dans ce gadget