lundi 1 décembre 2008

Parce que je t'aime...


Photo Doctissimo

Parce que je t'aime, je me protège.
Parce que je t'aime, je te protège et je préserve ceux qui m'aiment.
Parce que j'ai la chance de vivre dans un pays opulent, je n'ai pas de mal à me protéger, je suis informée, et je suis libre de diffuser cette information.

Aujourd'hui, 1er décembre, c'est LA journée mondiale de lutte contre le Sida. LA journée où le plus grand nombre se mobilise, où les messages de prévention recommencent à circuler, font leur réapparition sur nos écrans, sur nos ondes. C'est le consensus général avant le retour au silence, en attendant l'été prochain. Il y aura certainement des gens pour regretter (comme moi) qu'il n'y ait qu'UNE journée dans l'année pour reparler du danger du Sida, soutenir les gens atteints, faire de la prévention. Mais c'est déjà bien qu'il y en ait une.

Avec le progrès des trithérapies, le danger d'être contaminé a quelque peu été banalisé. Il ne faut pas que la vigilance se relâche car si le Sida ne tue plus autant en France, il peut frapper encore. Et vivre sous trithérapie n'est pas un sort confortable, envisageable. Vivre sous trithérapie, ce sont des effets secondaires, des contraintes chaque jour.

Nous avons la chance de pouvoir nous protéger. Utilisons-la.

Capote : mode d'emploi

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget