mardi 25 novembre 2008

MUSE-HIC from Grégory H



Pour Guillaume Depardieu, après son opération et quelques discussions

MUSE-HIC

Exit GuyMauve
Voici Quille-Homme, Dieu, ParDieu
Le petit Coléoptère sans Elle
Le petit collé au Père sans Ailes
Au pair opéré, Fou sans ailes dans le flou
Un opéra des quatre dessous

La liberté … quelle liberté ?
Celle de paraître, celle d’appât-être ?
Ou celle d’être à part ?
Celle d’Isabelle.. Elle-Isa-bête, sauvage

Que connais-Tu, Hareng, fils des Ages Faciles
Doué d’un don, D’un Don de la farce
Ta Vie a-t-Elle seulement commencé
Sûr de savoir vraiment comment c’est ?

Et si ta Chance était là ?
Pouvoir Tout recommencer


2003

7 commentaires:

Olivia (à Paris) a dit…

espérons qu'il pourra tout recommencer...une grosse pensée pour lui..

nathalie a dit…

bon...je mets les pieds dans le plat, tant pis. J'ai effectivement bcp de peine, un décès, ça brise le coeur. Ceci dit, je commence un peu à saturer sur l'image d'ange qui finit par se dessiner. Pour ceux qui savent ce que c'est que de vivre avec un toxico, un torturé, je vous garantis que vous employez ts les termes sauf celui d'ange. Ils font beaucoup de mal. A priori, tout le monde sait qu'il est étrange qu'il ait pu mourir de ça, et ça suppose (sauf erreur de ma part) une tres mauvaise défense immunitaire. Et on sait aussi à priori d'où ca vient. Donc, encore une fois Guillaume Depardieu ne méritait certainement pas de mourir. Mais je crois que la sanctification à laquelle on assiste est quelque peu déplacée.
Voilà, c'est dit

Angelina a dit…

A moi de mettre les choses au point, et c'est de ma faute, j'aurais dû mieux expliquer avant de publier ce texte qui, évidemment, vu le contexte, prête à confusion.
Ce texte a été rédigé par un proche de Guillaume Depardieu, Grégory H, après son amputation.
Lorsque Grégory m'a envoyé ce texte, Guillaume Depardieu était encore de ce monde, était encore ce type instable avec ces envolées délirantes, ces passions blessées, ces meurtrissures inguérisables.
Ce texte était seulement beau et drôle. En plus d'être intime.
Je précise que je l'ai publié sans la permission de Grégory (qui m'avait donc donné sa permission avant la mort de Guillaume, mais je ne la lui ai pas redemandée après).
Je l'ai fait plus par hommage à Grégory qu'à Guillaume.
Alors merde... C'est dit aussi.

nathalie a dit…

ok, j'entends Angelina. Je réagis à ce billet, effectivement, placé ds un certain contexte, je comprends mieux. Mon propos n'était pas de torpiller guillaume depardieu mais plutot de remettre les choses à leur juste place. Ca n'enleve rien ni à sa trop grande sennsibilité, ni à son talent. Juste encore une fois, que j'ai un peu de mal avec sa sanctification. C'est tout
voilà, merde, c'est dit ! lol!

Et ca n'enleve rien, mais alors rein à la beauté du texte. Décidement, Gregory H a du talent. Encore!

Grégory H a dit…

Pour Chouchou Angelina et Nathalie

Je connaissais "un peu" Guillaume, et dans ce texte, je voulais juste réunir à la fois une sympathie et une compassion pour le garçon que je côtoyais d'un côté, mais aussi dire qu'il était un ignorant (comme la plupart de nous tous), car il ne pouvait s'affranchir de son personnage.

Je n'aime pas son image d'écorché vif, son image de mec génial, il n'avait rien de génial pour moi. Mais de la même manière que j'ai pu écrire sur des gens anonymes de l'ombre, j'ai écrit sur lui. La personne ordinaire et quotidienne, pas celle qui était sous la lumière, et dont je me foutais pas mal. Celle là me confirmait juste qu'il vaut mieux être dans l'ombre éclairée que la lumière aveuglante.

Voilà les filles, pas de quoi faire un crépage de chignons que vous n'avez pas (enfin je m'avance là), bises.

Grégory "H" sans hasch mais avec une hache

Angelina a dit…

@Gregory H : je t'aime toi
@Nathalie : je t'aime toi

nathalie a dit…

moi j'aime personne! lol!!
tres belle écriture gregory!
et moi aussi, je t'aime Angelina, tu le sais bien ;)

Une erreur est survenue dans ce gadget