vendredi 16 janvier 2009

Le Requiem du Romantisme from Minui

Le voyageur au-dessus de la mer de nuages, Caspar David Friedrich, 1818




C'est un thème qui se meurt peu à peu dans la peur des uns des autres.

Il se meurt petit à petit, comme une simple attention du cœur qui se languit de séduire. Il disparaît peu à peu dans les esprits tout comme l'autre devient de plus en plus un parfait étranger. Il rejoindra bientôt les mots comme féérie, ou libertaire qui berçeront notre passé. Comme faisant parties d'une enfance oubliée, ils vieillissent il perdent de leurs sens et se confondent dans l'immensité d'une liberté folle d'expression. Avec des pensées vulgairement aguicheuse où ce qui les touchent deviennent provocation sans but ni éthique, ni consistance ils se confondent entre mépris et revendication.

Le romantisme perd peu à peu de son sens alors que ses combats sont loin d'être terminés. L'amour qu'il sert est encore fragile, il se leurre encore d'une confiance trop vite accordée pour se méprendre dans des intentions purement superficielles. Son abstraction est une maladie qui jour après jour ronge les âmes en peine. Le courage dont il a besoin, se cache désormais dans une société où l'art de s'exprimer survit dans l'immensité d'une foule où l'individualisme tue l'individu. Oser braver la foule pour trouver sa vérité, oser exprimer ses idées et ses convictions, oser penser pour ne pas penser comme les autres... Tous cela est devenu futile à mesure que chacun se cherche à se plaire et non pas à s'accepter sans parler de s'aimer.

L'engagement n'est qu'un plus qu'un feuillet que l'on signe pour un achat. Le contrat est nul lorsqu'une des parties n'est plus satisfaite. Doit-on parler encore d'amour ou juste d'une transaction de sentiments ? Le romantisme se meurt, et avec lui l'idée dont l'homme se rêve de lui-même. Soyez sûrs qu'il ne se rendra pas si facilement, c'est dans le désespoir qu'il est le plus fort, dans la rage qu'il veut vivre mais aussi mourir !

3 commentaires:

Myu a dit…

Très joliment dit, malgré le fait que le constat soit plutôt empreint de nostalgie.
la photo illustre bien cette impression d’ailleurs.

Remarque voici les thèmes récurents du romantisme :
le moi en souffrance (expression des sentiments personnels, Lyrisme
l’histoire,
la nostalgie de moments regrettés,
le goût pour la solitude,
les passions,
la nature,
la spiritualité,
le désir de fuite,
etc.

on est en plein dedans … y a-t-il de l’espoir ? toujoursssssssssssssssssssssssssssssssssssss

Wouizzzz a dit…

Nostalgie ou simplement réaliser que certains mots n'ont pas tout à fait les même idées selon les personnes.

A voir ^^

Je suis traditionnel dans le romantisme mais que voulez vous j'aime ça :D

Pat a dit…

très bon article et merci pour mettre ce tableau en ligne.
le romantisme est un état d'esprit aussi il ne meurt jamais.

Une erreur est survenue dans ce gadget