mercredi 27 mai 2009

Chagrin oublié from Minui

© thadman


Longtemps on se panse les plaies, on se couvre les cicatrices, on se cache les blessures. On se surprend à se saouler croyant oublier, mais s'effaçant davantage à mesure que l'on se noie dans l'ivresse. On se surprend à se mentir par fierté pour cacher l'animal apeuré que nous devenons. On se réveille, se demandant quelle heure il est pour finalement se rendre compte qu'il est trop tard. On se regarde sans se reconnaître dans le miroir.

On fait semblant de s'intéresser à une nouvelle activité pour tenter d'échapper à une routine qui n'existe plus, juste pour fuir sa propre indifférence. On se croit unique parce que l'on souffre d'une douleur qui se confond avec la tristesse. L'orgueil de l'amour est de se croire unique parce qu'on peut aimer quelqu'un par peur, par devoir, ou par fierté. La passion devient un mensonge, l'oubli un voeu, la honte une prison.

Ce sont des souvenirs qui émergent comme les débris d'une épave, se rappelant que le calme succède à la tempête. On se surprend à souhaiter le repos des mortes passions, des fureurs éteintes et des sentiments déchaînés. Le deuil de ces aventures et de ces rencontres signe le retour du capitaine à la barre pour voguer à nouveau sur les flots.

7 commentaires:

Marc Leung a dit…

hihi merci ma tite Angelina. :)

Angelina a dit…

Merci pour ton talent et pour me permettre de publier de beaux textes.
:)

Bellâm a dit…

je plussoie, je plussoie, j'adore cet texte

Myu a dit…

tres joli billet et photo meme si c'est un brin melancolique ^^

Anne a dit…

Trés bon Angelina..:)

Angelina a dit…

Ce n'est pas de moi, c'est de Minui. Mais en effet, c'est très bon. Merci pour lui :)

Anne a dit…

Alors à Minui ce qui lui appartient et au plaisir prochain de te lire toi:)

Une erreur est survenue dans ce gadget