lundi 15 juin 2009

Karamba !!!

En novembre 2009, la convention internationale des droits de l'enfant aura 20 ans.

2009, c'est aussi la sortie du deuxième album du troubadour voyageur Karimba intitulé Tolérance. Karimba c'est un Henri Dès militant, un Anne Sylvestre tout en rythmes et en couleurs, un showman qui fait swinguer les parents tout en s'adressant d'abord aux enfants grâce à des musiques des quatre coins du monde, du Brésil aux Antilles.

Loin des habituelles comptines et ritournelles que l'on destine aux enfants, Tolérance se compose de véritables chansons, emballantes mais pédagogiques.

"On est différent mais pas indifférent
Il y a des noirs, des jaunes, des bruns, des blancs"
Bateau me direz-vous. Mais :

"Baldachino est beau, Léonardo est laid
Miranda un peu maigre et Gabriel est gros"

Le chanteur se met à hauteur des enfants pour leur expliquer que certains adultes peuvent mal se conduire. Les droits de l'enfant selon Karimba sont martelés en cadence dans la chanson éponyme :

"J'ai le droit, le droit d'être logé
J'ai le droit, le droit d'être nourri
J'ai le droit, le droit d'être soigné
J'ai le droit de dormir dans un lit
J'ai le droit d'avoir une famille
J'ai le droit à une identité
J'ai le droit, le droit d'avoir un nom
J'ai le droit d'avoir une vie privée..."

Et tant qu'il y est, l'artiste écrit son propre Imagine, une chanson qui évoque la maltraitance . Il en profite pour militer contre la fessée en rappelant aux parents en passant que taper n'est pas normal. Karimba n'oublie pas pour autant de se pencher sur les petits malheurs de Rudy, élève de maternelle et lance, comme un chant d'espoir, le mot Isralestine, comprenne qui pourra.

L'album Tolérance est à commander sur le site de Karimba, même si on n'a pas d'enfant.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget