mardi 1 septembre 2009

Une mini-théorie politique …. Qui n’engage que son rédacteur from Gregory H

Choisissez votre famille politique

Les Universités d’été fleurissent, elles sont marquées notamment par la victoire des Verts aux élections européennes et la difficulté persistante des socialistes à se déterminer en commun sur leur positionnement, leur projet, et leurs alliances. Sans parler de la question de la désignation de leur leader.

De ce fait, le paysage politique actuel en France ressemble de plus en plus à un animal bicéphale :

- La 1ère tête c’est l’UMP, au service du Président Sarkozy, et qui n’a pas ou plus de réel concurrent à droite (Les autres partis de droite sont soit très minoritaires à l’échelle nationale, et le Front National n’est pas ou plus en mesure à priori de jouer un rôle de premier plan dans le cadre d’une élection présidentielle)

- La seconde tête, ce sont tous les partis d’opposition situés à la gauche de la majorité présidentielle. Tous confondus dans une même tête, car chacun d’entre eux se projette dans des alliances à venir : PS, Verts, PC, Modem, NPA, NPG pour les principaux.

Le PS seul ne saurait représenter comme par le passé et jusqu’à 2002, voire 2007, cette seconde tête à lui tout seul. Il est trop fragilisé par des oppositions internes et surtout un affrontement entre ceux qui souhaitent fixer la limite des alliances au centre, Modem inclus, et ceux qui souhaitent faire un réajustement des valeurs marqué à gauche.

Le jeu des alliances, indispensable selon les dires pour peser lors de la prochaine élection présidentielle, a commencé à voir le jour en cette fin août :

- D’un côté se réunissent PS, Verts, Modem, et le quelques membres du PC.

- De l’autre côté, certains PS qui n’imaginent pas pouvoir s’unir au Modem souhaitent un ancrage à gauche, mais cette gauche de la gauche s’est déjà plus ou moins constituée avec le NPG (composé en parti d’anciens PS), le PC que revoilà, le NPA, peut être. Certains Verts, qui ne s’imaginent pas se regrouper avec le Modem pourraient être tentés de rejoindre cette autre large alliance.

Ma théorie est la suivante : Dans ce contexte particulièrement tendu, qui dure depuis plusieurs années, une scission ne pourra être évitée, entraînant l’éclatement du PS avant 2012, des divergences fortes au sein des Verts et du PC, et au final la constitution de deux groupes d’opposition à terme :

- L’un constitué par une alliance Modem, membres du PS, du PC et des Verts.

- L’autre constitué par une alliance NPG, membres du PS, du PC et des Verts, auquel le NPA prendra part ou non.

Cette scission se fera sur des bases idéologiques, faisant du 1er groupe une force sociale-démocrate centriste, sans réelle rupture avec le modèle social actuel ; le second groupe sera une nouvelle force politique reposant sur une réaffirmation des valeurs de gauche rompant avec le modèle libéral d’avant la crise de cette année 2009.

Grégory H, qui engage le pari d’un café sur ce qui précède.



Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget