lundi 31 août 2009

Francis

Des textes frais, jeunes, à la limite des amours adolescentes. Ce petit coeur-là encore nubile baigne dans l'innocence et la chanteuse (seule membre de son groupe ?) a gardé quelque chose de la nymphette de Nabokov dans l'allure, dans la voix, dans le tout tendre qui se dégage de son premier album, éponyme.

Mais à qui parle-t-elle lorsqu'elle s'adresse à Francis ?

Francis, tu as tant de choses à dire
Mais le tout reste enfermé
Et quand tu ne sais plus quoi dire
Tu te mets à pleurer
Mais ça ton public le voit pas
Tu l’incites à rêver, pendant que toi tu le regardes

Ça ne vous fait pas penser à quelqu'un ?

Une erreur est survenue dans ce gadget