lundi 12 octobre 2009

Gracias à La Negra

Chantre du folklore argentin remis au goût du jour, sous un angle tant musical, poétique que politique, Mercedes Sosa restera l'une des grandes voix de l'Amérique latine. Au-delà de la renommée, de son parcours fabuleux qui la fit aller du Tucuman où elle est née à la Chapelle Sixtine où elle a chanté, celle que l'on surnommait La Negra, à cause de ses origines indiennes, demeure à jamais la chanteuse des sans-voix. Elle a popularisé les chansons de Violeta Parra et de Horacio Guarany. Militante communiste, elle a défié la dictature et a d'ailleurs été arrêtée en même temps que son public en 1979 lors d'un concert à La Plata.

Mercedes Sosa est décédée la semaine dernière à l'âge de 74 ans.



Je dédie ce Gloomy Monday à mon amoureux qui me chantait souvent cette chanson, et me la chante encore parfois.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Ton amoureux, touché au coeur par cette dédicace, te remercie et te fait mille bisous d'amour

Une erreur est survenue dans ce gadget