mardi 3 novembre 2009

Le Président ne nous entend pas, faisons plus de bruit*

Semaine de mobilisation cette semaine ! Après la votation qui a réuni plus de 2,3 millions de votants autour des urnes citoyennes, le comité national contre la privatisation de La Poste pour un débat public et un référendum sur le service public postal (à vos souhaits !) passe à la vitesse supérieure, c'est-à-dire à la carte postale.

C'est en effet cette semaine, entre le 2 e tle 6 novembre que le Sénat doit se prononcer sur le projet de loi de changement de statut de La Poste. D'entreprise publique, La Poste devrait devenir une Société Anonyme ce qui permettrait au gouvernement d'injecter de l'argent dans l'entreprise et la préparer à subir prochainement la concurrence. Mais seulement selon le gouvernement. Car selon les syndicats et les diverses forces d'opposition, c'est la porte ouverte à la privatisation.

Intitulée "J'écris au Président", la campagne consiste, outre des rassemblements et piques-niques citoyens devant les bureaux de poste et le Sénat, en une carte postale à adresser au Président de la République pour réclamer :
  • le respect de la votation du 3 octobre,
  • le retrait du projet de loi de l’ordre du jour du Sénat et de l’Assemblée Nationale,
  • l’ouverture du débat public,
  • la tenue d’un référendum sur l’avenir du service public postal.
Il suffira d'apposer ses nom et prénom et de signer cette carte à glisser dans la boîte sans timbre puisqu'elle est destinée au Président.



Si vous n'arrivez pas à vous procurer la précieuse carte ou si vous n'avez pas de poste à proximité (!), il est toujours possible d'envoyer une carte postale électronique.

Et si vous êtes militant dans l'âme, rien ne vous empêche de télécharger et imprimer ces timbres** à coller sur chacun de vos courriers... le règlement de votre facture EDF par exemple.




* Slogan de la FASE (Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique)

** trouvés sur le site de la FASE (Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique)

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget