lundi 1 mars 2010

Oran

Je vous le suggérais vendredi, aujourd'hui je vous y invite, à écouter Oran, la chanson qui ouvre le dernier album d'Alain Chamfort.

Ce petit écrin de douceur, de volupté est sensé évoquer l'enfance du couturier Yves Saint-Laurent. Avec le piano aquatique et les cordes tristes et fatiguées de l'orchestre de Budapest. La voix de Chamfort se pose sur cette valse au ralenti avec la mélancolie, la tristesse, la solitude et l'exaltation qui semblait habiter l'homme aux trois initiales. Quand les larmes font du bien, il faut les laisser couler.





Exceptionnellement, l'invité du mois fera son Gloomy Monday la semaine prochaine.

4 commentaires:

Martial a dit…

Rappelez moi où est Oran...,parce que demain je vais à st Martial, et je voudrais pas me tromper !

Angelina a dit…

C'est vrai que ça porte à confusion :)

Martial a dit…

ben, ouais Paris, texas... Pari Gagné, entre Macon et Cluny, ...Oran, aux chants forts ?

Pascale a dit…

magnifique chanson, merci

Une erreur est survenue dans ce gadget