mardi 2 mars 2010

lundi 5 août 2002... from Grégory H

...sauf erreur tu es en Guinée... Bissau, Equatoriale, Conakry, j’ai rien compris mais c’est l’Afrique sans l’fric. Marisabel a déjà demandé quand c’est la fête pour ton retour, les femmes du Venezuela perdent pas le Nord. Ici c’est tout pourri, temps pourri, tant pourri, tant pis. Rien à faire, rien à foutre, j’dispense mon foutre, j’te dispense de te foutre de moi. Le ciel est gris, le temps m’aigrit, l’orage gronde et le temps s’écrie, j’écris de temps en temps, tuer le temps plutôt que l’inverse.. tiens voilà l’averse, l’aversion de la pluie au mois... doute... enfin c’est ma version. Un temps pourri, un temps périt. A gauche le car Air-France, en face l’hôtel Splendide, mais le bar est tout verre. J’prendrais bien du champagne, j’prends un café. It’s au verre, komm les meufs. J’vais essayer de partir, lastminuspointcom. Si je trouve la méthode pour apprendre le tugais en trois semaines, ce sera le Portugal.. sinon port lointain, port n’importe où, pour n’importe où, mais pas ce port France por favor. Reste la musique, Tindersticks et Pina (quel nom !) en ce moment. Bon, la prochaine dès que l’inspiration passe par là. Bisous et bonjour à Arlette (LaGuinée..c’est pas bénin), Grèg (et je te joins mon adresse, car tu n’as que mon mail).


Et bien Flo, il va t’en falloir du courage... s’il te manque, dis-le moi, je prendrais le mien à deux mains... à demain ? Et je te fais une procuration pour imiter ma signature, en pièce-jointe. Bises à toi, Grèg.



Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget