lundi 7 juin 2010

Le Gloomy Monday de Mcflee

Mes 15 ans, l’Amour, l’été de ma vie qui touche à sa fin.

Je prends cette chanson en pleine gueule. Elle s’appelle Julie. Les vacances. Un feu sur la plage, premières bières, premières clopes. La fille en face. Le coeur qui bat plus vite. Accrocher son regard. Et la machine infernale qui s’emballe dans la tête. Je suis James Dean, non,Romeo, non. Je sais plus qui je suis. La danse de nos yeux, mes efforts pour me rapprocher, glisser sur le sable. Et le coeur qui bat plus fort.

J’peux pas parler, j’veux pas parler. Si je parle, ça sera moins beau. Si je parle, ça sera moins pur. Sa main, fouillant le sable. Ma main, attisant le feu. Le feu qui me monte aux joues. Le feu qui embrase ma gorge quand mes doigts effleurent les siens. Et le coeur qui bat plus vite, qui bat plus fort. Nos mains se serrent. Pas un mot. La tête dans le coton, les oreilles qui bourdonnent. les autres au ralenti, en fond sonore. Les autres, disparus, envolés. Juste elle et moi, pour toujours. S’isoler. L’urgence d’aimer. Comme si ma vie en dépendait. Gestes maladroits. Gestes vrais, sans calcul. Sa tête dans mon cou. L’aube qui éclaire l’ instant déjà passé. Fini l’Amour, finies les vacances. Partie, Julie.

25 ans après. Je me souviens. Avec tendresse. Et j’ai le coeur qui bat plus vite, qui bat plus fort.





Retrouvez Mcflee sur son blog, c'est-à-dire dans sa taverne.




in: Gloomy monday

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget