mardi 17 mai 2011

La danse du chat qui tourne

Pour se laver des délabrements de l'atmosphère ambiante, je vous propose un voyage baroque, festif, lourd comme un éléphant qui entrerait dans un magasin de porcelaine et léger comme un pied nu frappant le sable.

La fanfare Tzi Slav, c'est un peu la rencontre d'Emir Kusturica er d'Yvan Rebroff au bar du coin, c'est le mariage des Balkans et de l'Orient, c'est la célébration permanente, le bonheur obligatoire, les larmes qui meurent dans un énorme éclat de rire, la tziganerie qui vous monte dans les jambes. Une dizaine de musiciens, essentiellement des cuivres, et une chanteuse à la voix d'or vous embarquent pour revisiter les folklores serbe, slave, méditerranéen... Impossible de rester de marbre et de ne pas se mettre à danser.




Les vidéos que l'on peut trouver sur le net ne sont pas fameuses. Il vous reste à faire comme moi, acheter l'album qui est plutôt sympa.


Ecoutez la reprise d'Ederlezi.

Tzi Slav, le site.



in: Gloomy tuesday

1 commentaire:

Yves a dit…

Sympa ce groupe. Ah l'envoutant charme slave.

Une erreur est survenue dans ce gadget