dimanche 12 août 2012

Sexe en blogs [J-29]


Blogs c'est un grand mot. Disons que des bloggueuses spécialisées dans le sexe (c'est-à-dire qui ne parlent que de ça, hein, donc moi et mon petit billet du dimanche soir, on n'est pas compris dedans...), il y en a... quelques unes. Les meilleures (parce que ce sont les filles qui en parlent le mieux) sont à ce point spécialisées que les médias les invitent, les appellent, les réclament, mettent une option sur leur temps libre. Celles-là passent de l'autre côté de la barrière. Il y a celles qui sont déjà journalistes et ont décidé de se spécialiser. Là c'est plus chaud. Quand c'est toi qui propose, le newspapers ou le magazine mainstream du jeudi est quand même plus frileux. Il y a celles qui sont des artistes, qui écrivent des histoires ou font de la photo. Ce'lles-là n'intéressent pas les médias, mais parfois les éditeurs si. Et enfin il y a les vicelardes, les cochonnes, les exhibos qui n'entendent le blog que par la vidéo et qui ne postent que des vidéo. Je caricature ! Je suis sûre qu'il y en a qui font de la photo qui sont devenues journalistes et qui sont très vicelardes.




 Le propos de ce billet sexuel du dimanche soir, est, tu l'auras compris lecteur indulgent, d'évoquer le sexe à travers les blogs. Mais loin de moi l'idée géniale de te faire le parcours du parfait petit onaniste sur internet en te listant les blogs à visiter nécessairement. J'ai pas envie.... Par contre, si tu as de bonnes adresses, adepte du billet du dimanche soir érotomane, ne te prive pas pour les coller en commentaires.

Deux bonnes adresses pour un dimanche soir, ça devrait suffire à combler ton mois d'août largement.

La petite touche coquine de Libé, c'est elle, Agnès Giard, qui a baptisé son blog Les 400 culs, comme François Truffaut avait baptisé son premier film d'Antoine Doinel Les 400 coups et comme Guillaume Apollinaire avait baptisé son roman érotique Les 11 000 verges. Si 11 000 verges c'est quand même pas mal, 400 culs c'est beaucoup.

Mise à part cette référence très référence mais pas drôle, le blog oscille entre le dogmatisme et le canaillou. Tout pour être informatif, érudit, bien agencé et bien écrit, ici on parle au lecteur primaire de Libé. Le genre prise de tête, ou big-headed qui déplie son journal au Café de Flore. Et je caricature à peine. Cependant Agnès Giard fait les choses avec aisance, simplicité et humour. Et pour cause, la journaliste est avant tout spécialisée dans le Japon. Des connaissances pointues bien utiles parfois tant cette discipline a été pratiquement érigée au rang de philosophie ou d'art, dès le Moyen-Âge au Japon.


Par ailleurs, informatif et pratique, le blog sexe de Libé se laisse consommer avec un vif intérêt grâce à des thématiques qui vont de la culture à la pratique. Pour les intellos du cul, donc.


Chez Maia Mazaurette, un autre ton est donné. Véritable bloggueuse dans l'âme, Maia a contribué à des plateformes de contenu. Très vite, la bloggueuse qui n'a pas la langue dans sa poche, érudite sur le bout des doigts quand elle parle de la chose physique, se fait remarquer. Aujourd'hui son blog Sexactu se trouve directement sur le site du magazine masculin GQ. A croire que c'est aux hommes qu'on en parle le mieux. Dans la foulée de plusieurs livres, contributions, Maia vient de faire son entrée dans le service public. A croire que l'Etat prend enfin la mesure des choses.



Si aujourd'hui le talent de la jeune femme est reconnu à sa juste valeur, Maia Mazaurette n'en a pas perdu sa verve et son humour pour autant. Si elles se veulent également pratiques, à croire qu'on est super mal informés quand même, ses chroniques radiophoniques et ses interventions bloguesques sur le site de GQ se veulent également décalées, chatouilleuses. Avec une touche de personnel pour plus de proximité, elles cultivent également l'insolite tout en faisant fructifier cette réactivité et ce ton très presse féminine qu'on lui connaissait. Le Dr AGA n'est pas loin. Elle en aura fait des émules, des disciples, des égéries celle-là...

Bon, je vous donne un tuyau quand même : la plupart des grands journaux ont leur blog sexe.







in: The closer I get

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget