dimanche 19 août 2012

Sexe à poil [J-22]

 Le sexe, en général, ça se pratique dans le plus simple appareil. L'effeuillage constitue d'ailleurs une étape importante des ébats amoureux. Il fait monter le désir, il augmente l'envie de l'autre. Cependant, il y en a qui préfèrent sauter cette étape et se présentent l'un à l'autre dans la tenue d'Eve (ou d'Adam) avant d'avoir croqué la pomme. Est-ce que cela enlève du sel à la chose ? Il faut croire que non puisque chaque année des milliers d'adeptes se retrouvent entre gens de bonne compagnie qui pratiquent la même discipline : le nudisme.

Rappelez-vous avant quand on parlait du nudisme au cinéma ou à la télé, ça donnait ça :





Les Inrocks, toujours à la pointe de la bien-pesance en vogue, ont dépêché leur meilleur reporter à l'un des rendez-vous incontournables du genre : le Cap d'Agde autrement appelé "La Baie des Cochons". J'espère que Fidel Castro est sensible à l'hommage. Cet article a eu un tel retentissement que France-Inter s'est même fendu d'un reportage dans l'un de ses journaux matinaux. Le journaliste du service public aura-t-il, à l'image de son confrère inrockéen, payé de sa personne en se foutant lui-même à poil ? Rien n'est plus sûr, car visiblement les resquilleurs en bermuda, short, t-shirt ou simple slip sont traqués, engueulés et éjectés.

Bref, je vous conseille l'article de Marc Beaugé (clic), il est délectable. Voyeur juste comme il faut, bien peu de détails doivent nous être épargnés. On sent que Marc s'est vraiment investi dans son sujet et je le salue pour cet exploit. Il est à noter que cet article, déjà culte, fait partie d'une série sur les plages célèbres publiée par l'hebdo rock et choc. De là à dire que la série a été instiguée spécialement pour cet article, il n'y a qu'une langue de pute. (jalouse va !)

Mais je m'égare. Revenons à nos poils, plumes et ramages de saison. Oui le nu plaît, le nu fascine, le nu attire. Mais ce qu'il est intéressant de comprendre, c'est que pour des raisons évidentes de bienséance, le nu se vit essentiellement en communauté. Or, malgré les apparences, les publicités, la mode, les films, les clips, le nu est encore un tabou fort, bien qu'il a envahi nos écrans.

Ce n'est pas le nu pour le nu qui est dérangeant, celui que dénonçait Saez avec son affiche qui a fait tant de bruit. Ce qui est dérangeant c'est de se proclamer nudiste, de se réclamer de cette pratique, c'est se reconnaître et accepter de passer pour la plus étrange des curiosités au sein de notre société complètement coincée, même si elle est quand même moins coincée que la société américaine. Et quand je dis "société", je veux dire médias. L'article des Inrocks en est la preuve. 20 minutes est allé de sa petite enquête également et il n'y a qu'à allumer la télé et appuyer sur la touche 6 pour confirmer cette impression. La chaîne pionnière de la télé-réalité (Loft Story, c'était elle) mise tout sur cette pratique encore considérée comme déviante en France. Au risque de la banaliser ou de passer complètement à côté. Un risque bien calculé, cela va de soi, puisqu'il ne s'agit absolument pas ici d'entrer dans enjeux psychologiques ou sociétaux.

Bon du cul, des fesses, des bites, des chattes et des poils ! Le public en transe s'impatiente. Trêve de babillages. Voici toutes les bonnes adresses pour passer l'été à oualpé, c'est-à-dire connecté sur M6.

Cela commence par un appel à contribution dans la plus pure tradition de la trash-TV qui se repaît du corps de ses télespectateurs, en plus de leur vie et de leur temps de cerveau disponible. En mars dernier, l'émission Belle toute nue (on aurait dû se méfier, on l'a pas vu venir) organisait un flash-mob pour décomplexer les femmes. L'autothérapie a bon dos dans ces cas-là et si les bons sentiments ne font pas les meilleures émissions, ils font souvent de l'audience.

Cela continue avec une immersion totale, un peu à l'image des Inrocks, mais cette fois la journaliste (ou le cobaye) ne peut pas se cacher derrière sa plume. La jeune Zita paye de sa personne, au demeurant fort agréable. C'est navrant mais M6 repousse toujours plus loin les frontières de la navritude afin que TF1 puisse ni vu-ni connu récupérer le concept dans quelques mois.

Le haut de gamme journalistique vu par M6

Pour conclure sur une note olé-olé et pour faire plaisir à mes lecteurs insatiables de sexe le dimanche, voici le premier talk-show naturiste, Clothesfree today. Certes l'animateur est bien planqué derrière son pupitre mais les invités ne rechignent pas à tout montrer.



Après tout ça, mes petits chous, il sera temps de passer de la théorie à la pratique.




in: The closer I get

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget