mercredi 20 août 2008

Qui est Yoyo ? Le mystère s'épaissit

Edit : A partir de ce soir, Yoyo ne sera plus stagiaire. Il a été embauché, preuve que l'eau de ses pâtes n'est pas aussi nauséabonde qu'il le prétend. Pour fêter ça, il a décidé de noyer sa tête dans une bassine de vodka ce soir. En tout cas, félicitations pour cette promotion, tu passes de stagiaire petit merdeux à cadre-chieur... Bon début !!!


Yohan ! Un prénom d'ange, une gueule d'amour. Un coup de ses longs doigts graciles dans une exubérante chevelure et le voilà prêt pour le boulot. Et pourtant...

Si vous suivez Mes petites fables depuis un certain temps, vous le reconnaîtrez, il s'agit de ce stagiaire au cortex multifonctionnel, au corps prêt à toutes les expériences, qui s'est prêté au jeu de la tortilla périmée depuis plus d'un an, il y a quelques temps. Il n'y a donc pas de raison que vous n'en sachiez pas plus sur lui. C'est pourquoi il a accepté de se prêter au petit jeu du portrait. D'autant plus que j'aurais de quoi faire un véritable feuilleton sur ses aventures.

Fort d’un parcours scolaire quasi-irréprochable, il parfait actuellement son apprentissage parmi des aînés chevronnés qui, le sourire narquois au coin des lèvres, prennent un malin plaisir à lui refiler les besognes les plus compliquées, les plus fastidieuses, les plus ingrates. Mais Yoyo a plus d'un tour dans son sac et plus d'un talent caché. Apprenti développeur émérite, il code si vite et si bien qu'au final, c’est le lead qui lui apporte son café afin qu'il ne se déconcentre pas.

Côté expérience, il n'est pas moins dépourvu. Après avoir codé son premier player en C à 16 ans, il a écrit un compilateur et développé un site de speed dating permettant les rencontres en ligne par webcam, micro et chat intégré. Une initiative qui lui ressemble bien.

Malgré tout son talent, il aime à se définir comme un faux geek. Un vrai modeste ?

Yoyo aime les frites, les chats, la langue anglaise et les romans de Chuck Palahniuk dans le texte. Il raconte des blagues à ses collègues et a toujours de nouvelles techniques de drague sous la main à leur refiler pendant le déjeuner. Je me dois de préciser pour être presque complète sur ce volet, qu'il a récemment transformé son studio en Youth hostel pour American girls only et que sa petite entreprise ne connaît pas la crise, témoins les différents suçons qui se baladent sur les différentes parties de son corps de façon périodique.

A vrai dire, la seule hantise de Yoyo est de sentir des coudes. Il craint d'ailleurs de ne pas être recruté à cause de ça. "C'est pas de ma faute, c'est l'eau des nouilles qui coule le long de mes coudes". Effectivement, ça craint un chouilla pour trouver un taf.

Bref lecteur féru de Mes petites fables, tu l'auras compris, Yoyo, that's groovy baby !!!!

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget