vendredi 23 septembre 2011

Encore un peu de moi*

* La suite de ce précédent billet


A titre tout à fait compassionnel, lecteurs admirés et hautement appréciés, me voici en train de vous écrire mon édito de la rentrée. Il se trouve que ce plaisir nécessaire, incontournable et très recommandé pour bien repartir vers la saison qui s'annonce, ce plaisir donc avait été, et sans que cela soit dépendant de ma volonté, sans cesse repoussé par les caprices d'un logiciel nommé Wind... Média quelque chose et qui m'a carrément empêché de publier le petit film de mes vacances que je vous avais concocté.

© Angelina

Car oui, cette année, j'aillais enfin vous proposer de tout savoir sur mes vacances en Creuse, sur l'imparable radio locale, RPG (Radio Pays Guéret), indispensable pour toute sortie en voiture. J'allais vous reparler de Creuse-Citron, le média de la Creuse libre dont je vous avais déjà parlé ici. Je ne vous aurais rien caché de mes baignades, des marchés de produits du terroir, des festivals attendus et inconnus, de la bizarrerie locale qui fait qu'on dit "poche" pour dire "sac en plastique" et bien sûr, de la confiture de mûres.

© Angelina

Eh bien "niente", "nada", "nothing", rien de tout ça et vous pouvez téter les yeux à un canard, lecteurs contrits. Faites un trait sur ce documentaire exceptionnel que vous ne verrez jamais, tirez-en les conclusions et commandez Final Cut Pro pour Noël.

Il n'empêche, maintenant que je suis attelée (belle image, c'est vrai que c'est un peu charette) à la rédaction de cet édito, je vais en profiter pour remercier trois contributeurs totalement innocents, qui n'ont rien demandé et qui se sont laissés faire pour se retrouver à animer vos vacances avec leur talent, chacun le sien.

Merci à Eric qui a illuminé chaque lundi d'une pluie d'or, réconfortant les coeurs gros d'aller bosser lorsqu'ils bossaient encore, berçant les vacanciers en hamac d'une brise chaude tandis qu"ils sirotaient leur mojito. Merci pour ses choix judicieux qui font la BO de tous mes moments de farniente.

Merci à la belle Baci qui a régalé tous les mercredis de ses tweets dans l'air du temps. Après Sex and the City, Desperate Housewives et Ugly Betty, Baci a décroché depuis longtemps la palme de l'humour au bureau et devrait songer à faire dialoguiste comme deuxième boulot et la belle Whitney n'a qu'à bien se tenir.

Quant aux vendredi, je n'ose même pas en parler...



















...























....
















... Tant pis, j'en parle quand même. Merci à Johan Faerber pour ces explosions de rire. J'espère pour lui que ce kidnapping estival n'entachera pas la brillante carrière littéraire à laquelle il est promis, ni même que ses élèves l'apprendront un jour. Il a su de façon totalement involontaire saupoudrer avec une certaine indolence un peu de la Faerber's touch sur vos vacances, un cocktail détonnant de mauvais goût, d'ironie, d'inculture contrefaite, d'une belle estime de soi et surtout d'amour de son prochain. Ah Johan, si jeune et déjà une idole...!

De merveilleuses vacances qui vous permettront, lecteurs assoiffés, d'en vouloir toujours plus. Et plus, vous en aurez. Puisque vous ne raterez rien des grands rendez-vous de la saison 2011-2012 : Noël, la Saint-Valentin, le festival de Cannes, les présidentielles... Mais encore, les incontournables rubriques perdurent ou reviennent : les Gloomy Monday, le sexe sur le canapé le dimanche soir, les recettes de cuisine, surtout si j'arrive à draguer quelques agitateurs de papilles. Le DVD du Friday night refera son apparition ainsi que The importance of being crazy ou la vie au bureau avec tout le charme qui rend cet endroit chaleureux et qui est tellement moi. 

Mais surtout, cette année, je ferai la part belle à des fabulateurs de tout poil. J'en veux tous les jours. Tous les jours les mêmes ou tous les jours de nouveaux. Pour que Mes petites fables prenne sa vraie dimension (qui est grande) et devienne enfin le haut lieu de toutes les petites fables du monde. Pour que, chaque jour, un bon succède à un méchant, un grincheux à un nerveux, un pleurnichard à une tête de linotte, un rigolo à un emmerdeur... Une auberge espagnole de la fable. Cet endroit va devenir le vôtre et je serai la plus gentille des hôtesses.

Venez !

Ecrivez ! Proposez ! Envoyez ! Postez ! Publiez ! Venez figurer dans la "guest-list" que je vous concocte. ("- Qu'est-ce que c'est la guest-list ? - Tu verras bien !")

De plus, je vous apprends si vous ne le savez pas, lecteurs anosognosiques, que Bakchich est revenu. Et que vous pourrez me retrouver là-bas parce que j'y suis.


A demain !



in: my life

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget