jeudi 8 mars 2012

Et vous, que faisiez-vous le 8 mars 2012 ?

Attention marronnier !

D'ailleurs, si vous avez raté les épisodes précédents, faites-vous plaisir.

8 mars 2008
8 mars 2009
8 mars 2010
8 mars 2011

8 mars, journée internationale de LA femme ? DES femmes ? DES DROITS des femmes ? Aux réactions de certaines, on en vient parfois à se demander si ce ne sera pas bientôt CONTRE les femmes ? (oui mais alors tout contre, me rétorqueront certains).

D'accord, le 8 mars, il y en a quelques unes que ça énerve, qui ne comprennent pas pourquoi il doit y avoir UNE journée de la femme, sous-entendant que les hommes en auraient 364 voire 365 selon les années. Il y en a d'autres encore qui, au nom de la parité réelle ou supposée (puisqu'on est tous d'accord pour dire que pour l'instant c'est un doux rêve) et de l'égalité parfaite, rêvent qu'il n'y ait plus une journée consacrée aux femmes quand il n'y en a aucune consacrée aux hommes.

Plus les années passent, moins cette journée est festive, plus elle est honnie, plus elle marque de façon cinglante que le droit des femmes est loin d'être une évidence pour tous. Mais ne nous leurrons pas. Celles qui militent pour ces droits sont loin de se taire les autres jours de l'année. Mieux, elles se font de plus en plus entendre. Qu'il y ait un 8 mars, c'est tout bénef et ça n'empêche rien.

En tout cas, je ne vois pas en quoi il serait déshonorant d'être fêtée, célébrée. Comme si nous ne l'étions pas les autres jours de l'année. Si la lumière s'allume, c'est un peu con de vouloir l'éteindre. D'accord, tout le monde ne saisit pas la portée de cette journée, le lourd déficit qu'elle représente pour les femmes. Faut-il pour autant faire la tête au carré à tous ceux qui ont l'impudence de souhaiter une bonne fête à toutes les femmes ? Ou bien s'il n'y a que le 8 mars que les hommes n'ont pas le droit de dire que les femmes sont belles, fortes, intelligentes et que sans nous ils s'ennuieraient, il fallait le dire, on va leur expliquer.

Moi en tout cas, je n'ai pas boudé mon plaisir. Célébrer un peu maladroitement, un peu puérilement les femmes, c'est comme être amoureux de l'amour. Je me suis promenée sur Facebook avec le sourire, j'y ai grappillé quelques dédicaces, quelques photos (pas plus nombreuses aujourd'hui que les autres jours) pour, moi aussi, célébrer la beauté, la force et l'intelligence des femmes. Et puis j'ai demandé à mes twittos et mes amis-de-Facebook quelle femme ils aimeraient être. Ils m'ont souvent donné des noms plutôt que des adjectifs.


Une photo de Jane, peut-être à Saint-Germain-des-Près
qu'elle fréquentait beaucoup à l'époque / DR


Spéciale dédicace à toutes les femmes !
Les audacieuses, les courageuses, les silencieuses,
les menteuses, les rieuses et les chieuses
Celles qui ont une grande gueule et un grand cœur aussi
Celles qui rougissent pour un rien, celles qui montent sur leurs grands chevaux
Celles qui baissent les yeux mais n’en pensent pas moins
Les rêveuses, les glandeuses, les paresseuses et les ambitieuses
Celles qui travaillent et celles qui ne travaillent pas
Celles qui voudraient bien commencer et celles qui rêvent d’arrêter
Celles qui cherchent un emploi, celles qui cherchent un amour
Celles qui ont un grand projet
Celles qui regardent les trains passer
Celles qui osent et celles qui n’osent pas
Celles qui font la grasse matinée et celles qui se lèvent tôt
Celles qui vieillissent, celles qui grandissent
Celles qui commencent un régime lundi,
Celles qui font du 36 et celles qui font du 46
Celles qui dorment toute seule
Celles qui rêvent d’amour
Celles qui l’ont trouvé et celles qui l’ont perdu
Celles qui aiment les femmes
Celles qui aiment trop et celles qui n’aiment plus
Celles qui ne pensent qu’à se marier, celles qui ont peur de divorcer
Celles qui ont des enfants, celles qui ne peuvent pas en avoir
Celles qui en veulent et celles qui n’en veulent pas
Celles qui ont fait un bébé toute seule
Celles qui se lèvent la nuit pour regarder leurs petits dormir
celles qui sont mère et celles qui sont grand-mère
Celles qui ont peur de mourir
Celles qui vivent avec un chagrin qui les tue
Celles qui dansent la nuit sur les tables en boîte de nuit
Et rentrent seules en rêvant au prince charmant
Celles qui aiment les hommes qui aiment les femmes
Celles qui sont leur meilleure amie
Celles qui boivent qui fument qui draguent
Celles qui rient pour ne pas pleurer
Celles qui ont toujours mal au ventre,
Celles qui se plaignent tout le temps et celles qui serrent les dents
Celles qui rêvent de partit très loin
Celles qui font bien la cuisine et celles qui mettent du ketchup partout
Les sportives, les folles de jogging, les folles de leur corps
Et celles qui se cachent dans des pulls trop longs
Celles qui croient en Dieu, celles qui croient en elles
Celles qui sont malades, celles qui sont en bonne santé
Il n’y a pas une seule façon d’être une femme
Il n’y a pas de normalité, pas de taille idéale, de vie idéale, d’homme idéal, de carrière idéale
Il y a 3 milliards de façons différentes d’être une femme

TONIE BEHAR

DR / Une photo trouvée chez Elodie accompagnée d'une citation :
"Femmes, c'est vous qui tenez entre vos mains le salut du monde."
(Léon Tolstoï)


Une photo de Fred Moullec publiée avec son aimable autorisation


Ce serait pas mal de faire des efforts tous les jours excepté le 8 mars. Bonne journée à toutes les femmes... et aux autres!
Syrano


Photo tirée du film GUN CRAZY de Joseph H. Lewis
trouvée chez Serguei avec le commentaire suivant :

— Laisse-tomber, c'est la journée de la femme.
— Justement, j'ai les boules !
— Mais c'est pas Noël.
Par : Serguei 



Une photo trouvée chez Catherine

bonne fete aux femmes, aux biffines courageuses et dignes, qui revendent "par un froid de gueux" en se rappelant que c'est parce que "nous sommes des gens modestes", qu'elles viennent de Mongolie, de Tchétchénie, de Roumanie, De St Denis, de Paris 8 ou de Paris 20, qu'elles soient enceintes, qu'elles soient mères célibataires, travailleuses précaires sans pain, qui sont la force et la vie de nos marchés aux puces à la sauvette, celles qui courent pour se protéger des injustices sociales économiques avec la marmaille dans une main et le caddie dans l'autre avec les flics au cul pour garder espoir, celles qui restent assises parce que trop vieilles et qui ne disent rien mais pleurent quand la police leur confisque leurs biens ! DES PLACES POUR LES BIFFINES, le 8 mars, le 1er mai, le 11 novembre (les anciennes combattantes de la France libre..) aux biffines d'hier, d'aujourd'hui et de demain! courage et dignité, inventivité et refus de l'assistanat, solidarité et fraternité ! bonne fête de la femme à nos biffines !
Vive Les Biffins DroitàlaBiffe


DR / Photo trouvée chez Anne célébrant la
Journée de la . . . FLEMME .



Dites-moi quelle femme vous êtes ou aimeriez être.

Martial : Angelina : " dire quelle femme vous êtes ? " ... Être-Ange !


Debby Harry dans la catégorie des "énervantes" / DR
 

C'est aussi valable pour les hommes !

Francis : aung san suu kyi ! je l'admire tellement


Photo de Cédric Suzanne publiée avec son aimable autorisation


Martius : J'aimerais que les femmes prennent la parole, revendiquent et manifestent ensemble au lieu de tout accepter. Trop dépendantes des hommes. Qu elles montrent leur visage aussi. (hein pas vrai angi)...

Martius : ...Segolene Royal


DR



Nathanael : Alexandra Kollontaï, communiste, féministe, femme cougar selon les termes d'aujourd'hui :)...

Nathanael : ...Ou alors... Marie.... cf. ma dernière note.


DR


Dites-moi quelle femme ou quelle genre de femmes vous êtes ou aimeriez être, que vous soyez blonde à gros seins, barbu et chauve, ou féministe à quéquette.
 Martius : surtout les blondes a gros seins

DR

Liliane : Françoise Giroud. Parce qu'elle a vécu une grande passion. Et qu'elle a été de TOUS les combats. Mon modèle de journaliste.


Ava / DR

Lucien : la mienne.


Desert Crossing, Rajasthan, India Photograph by Shivji Joshi, My Shot


Stefou : Mon modele : une femme de coeur, jamais botoxée, sincère, modeste, et fidèle : Carla Bruni Sarkozy


Fotografia Daniel Murtagh

JP : Barbe de 3 jours toujours, ma toison d'or à moi, entre le Bouc et l'homme atomiquement moderne pour une connerie nucléaire.

Poing Rouge : Angela Devis

Paline : celle que je suis aujourd'hui grâce à mes parents mais surtout mon père, communiste et féministe, ce qui est un euphémisme

Jean-Yves : c est quoi une féministe à quéquette? Une rencontre du 3ème type?








in: The world is crying out loud

9 commentaires:

lecridupeuple a dit…

Ah ouais.... Debby Harry et Ava... Bon, je m'en vais, j'ai à faire... Bisous

Cédric Suzanne a dit…

Bisous my Angel Nght...#<3!!!

Angelina a dit…

@lecridupeuple : reviens ici tout de suite :)

@Cédric : bisous bisous

JP a dit…

Beau billet, sensible et juste, pour moi en tous cas, de plus et au risque de paraitre sexiste j'ose affirmer que les photos de toutes ces femmes sont belles, Debby, Jane, la bande de lectrices de Playboy, même cette Dame qui zappe avec son marteau ...
Biffine c'est quoi t'est ce ?

JP.

Green is beautiful a dit…

Moi je scande haut et fort "Bonne fête à toutes les femmes" ! Je suis entièrement OK avec ta réflexion, j'ajouterai que ces femmes qui voient en cette célébration une sorte de dégradation du genre féminin sous prétexte que c'est une journée et pas 365, desservent la cause qu'elles tentent de défendre : pourquoi aurait-on besoin de contre-balancer avec les hommes systématiquement à chaque fois qu'on met la femme à l'honneur ? Comme si la femme ne se suffisait pas à elle même et qu'elle avait besoin de la béquille homme pour rester debout ! NON, NON, NON, cette journée est celle qui met la femme à l'honneur, elle est belle, elle est pour nous, et si on s'aime suffisamment, inutile d'y imprégner des complexes (pourquoi une et pas 365, pourquoi les hommes nianiania....) qui nous tire des balles dans les pattes !

Tonie a dit…

très joli post ! Bravo pour ce boulot et merci pour ce partage! bonne journée (des hommes ;-)

Martial a dit…

et-vous-que-faisiez-vous-le-8-mars-2012... Angelina ? ( J'ai partagé un morceau de votre blog, Mademoiselle de chez Backshish )

Fred a dit…

superbe :)

Angelina a dit…

@JP : Biffine, c'est le féminin de biffin. Les biffs ce sont les marchés aux puces à la sauvette, informels, qu'on retrouve sur des bouts de trottoir. Dans le 20ème arrondissement de Paris, ils sont assez organisés et des élus locaux militent pour encadrer cette économie parallèle pour plus de décence et de sécurité.
Si je me trompe quelque part, n'hésitez pas à me reprendre...

Une erreur est survenue dans ce gadget